Espèces invasives

Ouverte sur les écosystèmes qui l’entourent, la plaine d’Ansot n'est pas épargnée par le phénomène d'invasion de certaines espèces exotiques. Qu’il s’agisse de plantes ou d’animaux, les espèces présentes sont nombreuses : renouée du Japon, herbe de la pampa, écrevisse de Louisiane, ragondin …

Les raisons de leur développement difficilement contrôlable sont diverses : espace colonisé en friche ou perturbé, absence d'agent de régulation (prédateur, parasite, maladie), mode de reproduction ou de dissémination…

Des mesures de gestion adaptées sont mises en place afin limiter le phénomène d'envahissement.

Introduites en grande partie pour des raisons ornementales, ces espèces sont à l'origine de nombreux problèmes :

  • compétition au niveau de l'espace et des ressources (nourriture, eau, lumière), généralement en défaveur des espèces autochtones,
  • importation de maladies,
  • prédation sur les espèces locales,
  • dégradation des infrastructures (digues, berges) …

Elles peuvent à terme modifier profondément les écosystèmes en place.

  • Baccharis en bord de Nive
    © Ville de Bayonne
  • Graines de baccharis et leurs aigrettes blanches
    © Ville de Bayonne
  • Herbe de la pampa
    © Ville de Bayonne
  • Ragondin
    © Grégoire Trunet
  • Fleurs de renouée du Japon
    © Ville de Bayonne
  • Renouée du Japon en bord de Nive
    © Ville de Bayonne
  • Vison d'Amérique au bord de l'Esté
    © Grégoire Trunet

Pour plus d’information, un livret sur les espèces invasives est en téléchargement sur le kiosque.